« Je t’aime, je t’aime, mais n’en abuse pas… »