Il y a des albums dont on attend impatiemment la sortie. “L’endroit d’où l’on vient” en fait partie, et il sera disponible à partir du 21 avril 2017 !

Crédit photo: Pierrick Guidou

La première fois que j’ai écouté ce disque, j’ai été catapulté vers l’endroit d’où l’on vient. J’y ai regardé les enfants des autres avec moins d’amertume que de tendresse. Je suis restée en apnée. J’ai couru après un papillon noir. J’ai eu envie de respirer, et de croire que tout ira bien. J’ai retrouvé l’appétit en poésie. J’ai eu à la fois peur et envie d’ouvrir la cage. J’ai été touchée par la colère d’une alouette. J’ai écouté l’optimiste, aperçu une ombre puis une lumière. Et j’ai senti le coeur cogner, cogner…

Guilhem Valayé (chant / guitare et claviers) est toujours entouré par les talentueux Samuel Cajal (guitare / samples) et Johan Guidou (batterie / machines), mais également par les tout aussi talentueux Matthieu Lesenechal (claviers) et Yann Féry (guitare / basse) qui ont rejoint le groupe.

Dans cet album, on retrouve tout ce qu’on aime chez 3 Minutes Sur Mer. De l’intensité, de la douceur, de la beauté, de la finesse, de la sensibilité… L’interprétation de Guilhem Valayé touche. On y entend la profondeur de chaque sentiment, de chaque émotion. Selon les titres et les moments, la musique porte et apporte une dimension encore plus forte aux mots ou au contraire les suggèrent voire leur laisse la place. Dans leur mélancolie on aperçoit comme une fenêtre qui s’entrouvre et laisse apparaître un rayon de lumière. Le juste équilibre entre fragilité et force, entre murmure et cris du coeur. 

Un album à écouter et réécouter, à partager et à aller découvrir ou plutôt re-découvrir en live. 3 Minutes Sur Mer, c’est des émotions en veux-tu en voilà ! Et en concert, je ne nous raconte même pas… vous n’avez qu’à y aller pour juger de vous-même !