Camille Hardouin a sorti son premier album « Mille bouches » en avril 2017. Un album incontournable de ce début d’année. 


Il m’en aura fallu du temps avant de prendre celui d’aller enfin écouter l’album “Mille bouches” de Camille Hardouin. Il y a quelques mois, quand elle s’appelait encore “La demoiselle inconnue”, j’ai commencé à voir passer par ici ou par là quelques très belles vidéos, mais allez savoir pourquoi, je n’ai jamais été en chercher plus. Depuis qu’elle a sorti son premier album en avril, il y en a eu des chroniques, des vidéos et des interviews, disant chacune à quel point cet album est beau. Et encore une fois, je n’ai toujours pas pris le temps. Et puis, pourquoi aujourd’hui, pourquoi maintenant ?… Je ne sais pas, mais je décide me plonger dans l’écoute de “Mille bouches”. Et là, impossible d’en décrocher. Mille mots ne suffiraient pas à définir tout ce que Camille Hardouin a mit dans cet album. La fragilité, la douceur, l’intensité, la douleur, l’envie, des cris, des rires, des pleurs, des lueurs, des couleurs, l’amour, le bonheur…

La vie m’a abimé à forces de promesses / Et je préfère m’enfuir, que te dire à demain / Mais pour ce soir tes yeux me donnent faim de caresses / Reste un peu si tu veux parce que moi je veux bien / Je me rappellerai ton sourire et tes mains / Et je n’aurais pas mal, et je n’aurai pas peur / Et jamais la douceur que tu me donneras / Ne sera abimée si demain tu t’en vas…


Comme en apesanteur, bercé sur un nuage d’émotions, on part en voyage en regardant la vie à travers ses yeux. Elle touche par sa sincérité et ses textes qui viennent frapper exactement là où on ne peut que les recevoir. Au fil des histoires les tableaux se dessinent sous nos yeux, et instinctivement, on sourit.

As-tu eu un vague regret en pensant à ton cœur sage / Au rythme toujours régulier / En pensant à ta vie, stratégique et bien ordonnée / Où tout était logique, où tu n’avais jamais volé / Attendant le permis pour tout / Le bonheur, ivresse, les baisers…

Que c’est agréable et apaisant de se laisser porter par ses mots et ses notes ! Chaque titre mérite une écoute attentive. Que de nuances, que de couleurs ! Oui je sais, sur ce coup là je suis en retard, mais si comme moi vous êtes jusque là passé à côté de ce disque, n’attendez plus. Avec “Mille bouches”, Camille Hardouin livre un album comme il y en a trop peu. Un album qui fait du bien et dans lequel il y a bien plus de des chansons.

Crédit photo: Maya Mihindou