Lo’Jo, c’est 15 albums depuis le début des années 80, mais je dois bien avouer ne découvrir le groupe que maintenant avec la sortie de leur nouvel album « Fonetiq Flowers ». Je ne m’attendais à rien, la surprise en a donc été encore plus belle. Quel voyage !!!

Il y a des albums que je mets du temps à prendre le temps d’écouter. Parfois, sans trop savoir pourquoi. Ils sont là, sur le coin de la table, j’en ai entendu beaucoup de bien, mais quelque chose me dit que ce n’est pas encore le moment. Et puis un jour, je reçois le lien du 2ème clip extrait de l’album, et je me décide enfin à plonger dedans. Et pour cet album, à ce moment là, je l’ai écouté, et ré-écouté.


Les premiers mots commencent et je ne peux m’empêcher de me dire “ok c’est encore de la chanson comme on en entend beaucoup…”, mais cette impression ne dure que quelques secondes. La musique, les choeurs, la lumière, les couleurs qui apparaissent et se mélangent, les notes qui bousculent et plongent dans une atmosphère planante, les fenêtres qui s’ouvrent et invitent au voyage… Je me retrouve plongé dans le monde de Lo’Jo, je ne peux plus faire autre chose en même temps, j’écoute et je ressens… La pluie, la brume, la neige, un rayon de soleil, des odeurs qui flottent dans l’air, des énergies qui se partagent, la vie…

Cet album a été enregistré dans leur studio mobile aux 4 coins du monde (États-Unis, Bénin, Géorgie, Corée, Mali, Chine, La Rochelle et chez eux, à la Fontaine du Mont) pendant leur dernière tournée, et terminé à Paris avec le producteur Jean Lamoot (Alain Bashung, Noir Désir, Salif Keïta, etc). Mené par Denis Péan, Lo’Jo c’est beau, c’est doux, c’est intense, et je ne peux que conseiller à ceux qui comme moi sont passés à côté jusque là, de prendre le temps de vivre ce voyage musical.  

Lo’Jo:
Denis Péan (chant, claviers)
Richard Bourreau (violons, imzad – vièle touareg)
Nadia et Yamina Nid El Mourid (voix, percussions, kora…)
Baptiste Brondy (batterie, percussions)