Le 9 novembre, Loane était en concert à la Médiathèque de Tourville la Rivière dans le cadre du Festival Chants d’Elles. 

Dans la pièce aménagée en salle de concert pour l’occasion, Loane, un piano et un public privilégié qui ne s’est pas trompé en venant nombreux pour découvrir les nouvelles chansons de l’artiste dans ce cadre intimiste et chaleureux. 

Loane prépare un nouvel album qui sortira en mars prochain, et que j’attends avec impatience ! C’est une artiste qui me touche particulièrement. Il y a quelque chose dans sa voix, dans son interprétation, dans ses mots, dans ces mélodies, qui vient me chercher au plus profond de moi-même. Les premières notes résonnent, et je me laisse porter par l’atmosphère qui s’installe. Douceur, sensibilité, mélancolie, lumière… Les titres s’enchaînent, des anciens, des nouveaux, et je me vois sourire en l’écoutant. C’est fou cette sensation d’apaisement que certains artistes peuvent procurer. Ces versions épurées en piano voix (avec quelques programmations finement ajoutées) sont juste magnifique.

Et puis arrive “normale” …  Un des nouveaux titres que j’aime particulièrement. «Ce n’est rien qu’une course à l’idéal. Je ne trouve pas d’ordinaire à ma taille. Suis-je bien normale, normale, normale ?… Il faudrait m’y voir, dans cette vie bizarre. Mais ce n’est rien que mon rêve en bataille, l’ordinaire contre l’idéal. Suis-je bien normale, normale, normale ?… » C’est une chanson qui parlera certainement à beaucoup de monde. Qui ne s’est jamais demandé si il est bien normal ?… À chacun de trouver sa réponse à cette question, mais c’est une bien belle façon de la partager. Après ce titre, c’est avec “Boby” le duo que Loane a enregistré sur son 2ème album qu’elle continue. Cette version acoustique est peut-être bien celle que je préfère de ce morceaux. On est en équilibre sur un fil d’émotion de la première à la dernière note. “Elle n’a jamais vraiment sommeil. Le jour se lève, au milieu de la nuit. Chez elle ou ailleurs, c’est pareil. C’est la même insomnie. Elle n’a jamais vraiment sommeil. Le jour se lève, tendre est la nuit. Hier ou demain, c’est pareil. C’est la même mélancolie…” Je pourrais vous parler de chaque titre, ils ont tous quelque chose qui mériterait d’être souligné. Mais comme l’album n’est pas encore sorti, je ne vous en dirais pas plus pour l’instant. En français comme en anglais, elle vit et partage sa musique avec sincérité, et on le ressent. Si vous avez l’occasion d’aller la découvrir sur scène, surtout n’hésitez pas. La mélancolie lumineuse de Loane apporte une chaleur réconfortante, et ça fait du bien !

Site internet: http://loane-music.tumblr.com/
Facebook: https://www.facebook.com/LoaneAlone/