Ma découverte live de l’été !!

 

Rencontre avec Jc Wobble (Clavieriste) membre du groupe lors de la Fête du Bruit à Saint-Nolff

 

Bonjour, merci pour ton accueil et ce très très bon live …

Parles nous de l’histoire du groupe ? Une fusion de deux groupes ?

Oui c’est ça, le groupe qui a 5 ans est né de deux groupes du Morbihan : San Jyla pour les musiciens et Matiz Métisse pour Joy la chanteuse.

On voulait faire un projet de reprises reggae, on cherchait un chanteur et on a proposé à Joy déjà croisée dans le coin… Elle venait de la chanson française, elle a relevé le défi d’apprendre une vingtaine de standards reggae pour une tournée de bars en Savoie, très réussie. 

On s’est donc rapidement mis à composer notre album, « Colors » en mars 2016 et le dernier « Fire inside » est né en avril 2018. Le prochain sera pour fin 2020 …

Au niveau de vos influences, votre identité 

Une base assez new reggae , un mix entre une rythmique assez roots et de l’électro pop . On essaie de faire un cross over avec un basse -batterie assez lourd, présent dans le reggae et de la soul apportée par la voix de Joy ! C’est hybride !

Du coup, il y avait du Bob Marley, Tiken Jah Fakoly dans la discothèque ? 

Oui, mais aussi du Gorillaz, Vaudou Game, Chinese Man c’est assez éclectique ! On est vraiment fan des musiques actuelles et pas que reggae 😉

On est pas des puristes  …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Au niveau de la voix, celle de Joy, a une ressemblance assez nette avec celle d’Asa … Comment avez-vous trouvé le tournant pour que ça « match » ensemble ? 

En fait ça s’est pas trop calculé, ça s’est fait au feeling ! A la base, Joy ne chantait qu’en français et elle s’est vraiment mise au travail pour chanter en anglais . Ça a sonné direct , tant mieux pour elle et pour nous, il n’y a pas eu de concertation entre nous sur sa manière d’être ou de faire sonner les mots… Tout s’est fait au feeling ! 

Vous êtes bretons et pourtant vous chantez en anglais …

Oui, pour l’instant tout est en anglais. On faisait des reprises de reggae roots essentiellement en anglais. Joy a pris goût à chanter en anglais, on a suivi car ca sonne bien et groove bien. Et puis nous souhaitons nous exporter à l’étranger.

Vous avez joué cet après-midi dans le 56, est-ce spécial ?

C’est toujours un régal de jouer ici ! On est à la maison 😉 Il y a des gens qui nous suivent et on les retrouve 😉 

On a joué tôt et il y a eu un bon accueil, ça permet de commencer doucement le festival …

Si on évoque l’album, quelle teinte a -t-il ?

Peut-être plus doux qu’en live. On y développe le côté hybride, plus calme que le 1er album. Sur scène, on est plus rock’n roll… Joy fait même des slams à la fin des concerts ! 

Dans The Sunvizors, on aime cette énergie, transpirer …

C’est plutôt un album qui s’écoute à la maison, en voiture …

Oui, en voiture (j’adore y écouter de la musique ) … Mais il s’écoute partout. On a aussi sorti le vinyle de Fire Inside pour le jouer sur la platine ! Disponible sur le site web et au merchandising !

Futurs projets ?

On continue la tournée, on travaille sur le 3ème album …

Merci pour la découverte et à très vite 

Merci à vous !! A très vite sur la route 🙂

Prochains concerts : 

31 Août  :   Festival Ker roc’h – La Roche Derrien (22)

7 Septembre : Soli Festival – Saint-jacques-de-thouar (79)

19 Décembre : CARRE SAM – Boulogne Sur Mer (62)

Sur la toile …

Le site web : https://thesunvizors.com/

Facebook : https://www.facebook.com/thesunvizors/

Instagram : https://www.instagram.com › thesunvizors

Twitter : https://twitter.com/thesunvizors