La Grande Sophie – Cet instant

“Cet instant”, le 8ème album studio de La Grande Sophie est sorti vendredi. Pour ce nouveau disque elle a choisi de laisser sa guitare de côté et de se mettre à composer au clavier. Dans “Cet instant”, il est évidemment question du moment présent et du temps qui passe, mais c’est dit si joliment qu’il n’est pas question de tristesse ou d’angoisse mais d’énergie positive. 

 

À 50 ans, La Grande Sophie n’a pas envie de se contenter de ses acquis, mais au contraire de continuer de se renouveler, de découvrir et d’essayer d’autres choses. Elle se met en danger en allant vers ce nouvel instrument et vers d’autres sonorités. « Le piano m’a toujours attirée, mais je n’en ai acheté un qu’il y a deux ans. Je me suis mise à jouer d’instinct, en posant mes doigts sur le clavier sans trop savoir. En cherchant. C’était d’autant plus inspirant que je ne maîtrisais pas l’instrument. J’aime la fraîcheur de la découverte, l’excitation de la nouveauté et du challenge ». Ses textes ciselés et ses mélodies imparables font de cet album un vrai bonheur à écouter du début à la fin. Si je ne devais souligner que quelques titres, je dirais que j’aime particulièrement “Où vont les mots”. “Où vont les mots / Quand ils tournent autour du pot / Quand ils cherchent le bon endroit / Pour arriver jusqu’à toi / Quand ils se perdent et reviennent / Quand ils sont là éternels / Où vont les mots…” Ensuite, “Nous étions”, dans lequel on voit défiler la vie, le temps et le bonheur. Que c’est beau d’écrire sur l’amour qui dure ! “Nous étions la montagne / Nous étions le volcan / Nous étions le champagne / Nous étions l’océan / Nous étions l’horizon / Nous étions la ville / Nous étions les saisons / Nous étions une île / Alors le temps / Ne nous a pas trahi / Encore fidèle / Aujourd’hui nous unis…” Que ça fait du bien !  Puis “Huit clos”, le morceau instrumental. On se laisse porter par les notes et on part en voyage avec elle. On se sent léger. On se sent bien.  L’album se termine par sur un fil de douceur avec “Sur la pointe des pieds”, a capella. Ce disque est à moderne par ses sons, mais également d’une qualité comme on en trouve de moins en moins. La modernité n’a rien sacrifié du contenu. Le pari est réussi ! C’était un challenge de taille, mais le résultat est là, et le pari réussi ! 

© Simon_Kerola

1. Une vie
2. Tu ne me reconnais pas
3. Où vont les mots
4. Hier
5. Missive
6. Nous étions
7. Cet instant
8. Huit clos
9. Sur la pointe des pieds

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s