Amy Lyhie – « Je voulais faire un album qui apporte de la bonne humeur »

« The Sunshine LP », le premier album de Amy Lyhie sort sur toutes les plateformes musicales le 18 juin 2020. Rencontre avec cet auteur – compositeur – interprète française, basée à Montréal depuis l’année dernière.

Quand et comment as-tu commencé la musique ?

 

J’ai commencé à écrire mes premiers textes à l’âge de 12 ans et à 14 ans j’ai commencé à prendre des cours de guitare. Au début, c’était surtout pour la nécessité de m’exprimer, puis j’ai eu envie de partager tout ça avec plus de monde.
Quels sont les artistes qui t’ont le plus marqués / influencés et pourquoi ?

Il y en a beaucoup ! Le premier a été Ben Harper, et c’est grâce à lui que je me suis mis à chanter en grattant ma guitare. Ensuite, il y a eu Tryo, dont j’aime beaucoup les textes, Jack Johnson et Norah Jones pour la chaleur que leur musique dégagent, Eric Clapton pour son amour du Blues. Il y a aussi Pink que j’ai toujours adorée pour son côté garçon manqué et badass. Et enfin, Linda Perry, car les textes qu’elle écrit me transpercent, et j’aimerais être capable de transmettre une émotion comme elle sait le faire. 

Peux-tu nous résumer ton parcours de tes débuts à aujourd’hui ?

J’ai longtemps eu peur de me lancer pour être honnête. Il a fallu attendre mes 21 ans pour que j’ose enfin faire écouter à mes amis ce que je faisais, et puis ils m’ont encouragé à continuer. Alors en 2014, à 24 ans, je mets mes appréhensions de côté et je participe à mon premier concours (le Côte d’or Festival Song), et puis j’attaque l’écriture de Sunshine. Ensuite j’ai passé quelques années sans vraiment avancer, car j’étais très prise par mon travail de pâtissière. En 2018 je fais mon premier concert dans un bar, et en 2019, j’arrive à Montréal avec la ferme intention de donner une chance à mes rêves. J’arrête la cuisine et je me lance enfin.

Tu es installée à Montréal depuis l’année dernière. Pourquoi le choix de cette ville ?

Montréal est une ville très cosmopolite et culturelle, et j’avais le sentiment que si je voulais réellement développer mon projet artistique, ce serait plus facile là-bas. J’en suis bien contente car cela m’a permis de rencontrer pleins de musiciens et de gens du milieu, et de me sentir enfin dans mon élément.

Comme ça se passe pour toi là-bas ?

Très bien ! Depuis que j’ai pris la décision de vivre ici, je me sens plus épanouie : j’ai commencé des études de production et d’enregistrement audio, je rencontre constamment des gens avec qui je peux échanger sur la musique, et ça me garde focus sur mes projets. Il y a aussi beaucoup d’opportunités à Montréal pour les artistes émergents, c’est très motivant.

Tu as fait pas mal de scène (environ 2 concerts / semaine). Tu es seule ou avec des musiciens ?

Pour l’instant, je suis seule avec ma guitare acoustique et j’aime ça, mais j’aimerais aussi faire partie d’un groupe car je trouve que cela donne une autre dynamique aux performances, autant pour le public que pour les musiciens.

Ton premier album “The Sunshine LP” est sorti d’abord sur BandCamp et Soundcloud en août 2019 et sortira le 18 juin sur toutes les plateformes. Pourquoi avoir fait ce choix d’une sortie en 2 fois ?

En réalité, ça tient surtout du hasard ! Lorsque j’ai fait remasteriser l’album l’an dernier (par SmartDSP), j’étais pressée de le partager car je savais qu’il était attendu par mes proches, et c’était un peu une sortie teste. Et puis en janvier, on m’a conseillé de le sortir sur les plateformes populaires, alors j’ai décidé de faire une sortie officielle de l’album afin de la faire découvrir à plus de monde.

Comment définirais-tu cet album ?

C’est un album qui parle de beaucoup de choses : j’y parle d’amour bien sûr… Mais aussi de chagrins et de déceptions. J’ai essayée de rester le plus possible sur des mélodies ensoleillées car je voulais faire un album qui apporte de la bonne humeur à quiconque l’écoute.

À une période où beaucoup single ou d’EP sortent, sur ton album il y a 15 titres + 5 versions acoustiques. Pourquoi avoir fait ce choix ?

C’est vrai que ça paraît très ambitieux (haha). Avant toute chose, c’était un défi personnel ; je voulais voir si j’allais être capable d’aller jusqu’au bout en gardant quand même une certaine cohérence. J’ai choisi de mettre 5 versions acoustiques car j’affectionne beaucoup les pièces simples guitare et voix, et je voulais partager cette facette de moi sur l’album.

La majorité des titres sont en anglais. Tu écris plus naturellement en anglais ?

Effectivement, j’ai plus de facilité à composer en anglais. À la base ça me permettait de me sentir moins vulnérable car je savais que tout le monde dans mon entourage n’allait pas comprendre. Et puis il y a aussi ce désir de me faire entendre à l’international pour pouvoir partager ma musique avec le plus de monde possible, alors le choix s’est fait très naturellement.

Cependant j’aimerais beaucoup écrire un album 100% en français, d’une part pour les fans francophones, mais aussi car je trouve que c’est un beau challenge.

Est-ce qu’il y a une chanson de ce disque que tu aimes particulièrement ? Si oui, laquelle et pourquoi ?

C’est une question difficile… Je n’en ai pas une en particulier, car elles sont toutes spéciales à mes yeux et ce sont toutes mes bébés ! Mais si je devais choisir, probablement This Stupid Like Song, car elle me rapporte au moment où je suis tombée amoureuse de mon copain, ou Here With Me, car elle me rappelle un être cher que j’ai perdu, et la chanter me réconforte toujours.

Ta musique est très lumineuse. On se laisse très vite embarquer par l’énergie positive qui en ressort. C’est quelque chose d’important pour toi, la lumière dans la musique ?

Oui, car je trouve important de pouvoir balancer avec les chansons tristes. Pendant très longtemps je n’écrivais que des choses mélancoliques et j’en étais arrivée à un point où ça pesait trop sur mon moral. Alors j’ai décidé de continuer à parler de choses difficiles comme la dépression ou la perte d’un être cher, mais sur une musique plus joyeuse, pour garder à l’esprit que tout fini par passé et encourager les gens qui passent par des moments difficiles à tenir bon. Il y a toujours une lumière au bout du tunnel et c’est important de s’en rappeler.

Tu as écrit, composé et produit cet album seule. Comment s’est passée la création de ce disque ? Il y a beaucoup de travail… Combien de temps est ce que ça prit pour en arriver au résultat que tu voulais ?

L’album s’est plus ou moins écrit tout seul en fait. J’avais déjà beaucoup de morceaux écrits : certains juste la musique, certains juste les paroles, et certains attendait simplement d’être enregistré. Mais comme c’était mon premier album et que je découvrais le processus, j’ai mis du temps à arriver à ce que je voulais, surtout que je faisais ça à côté de mon travail à l’époque et qu’il était parfois difficile de faire cohabiter les deux. Au final, j’ai mis un peu moins de 2 ans pour le terminer. Il n’est pas parfait mais il me représente et j’en suis satisfaite.

Tu travailles déjà sur le prochain ? Que peux-tu nous en dire ? Toujours seule ou avec une équipe cette fois-ci ?

Que ça va être TRÈS différent. 1 Je ne voulais pas faire un Sunshine 2, car j’ai évolué depuis cette période, tant artistiquement que personnellement. J’ai choisi d’utiliser d’autres couleurs, d’autres sonorités et j’ai essayé de sortir de ma zone de confort. Je ne veux pas trop en dire car j’aimerais garder la surprise, mais j’ai vraiment hâte de le partager ! Cette fois-ci, j’ai fait appel à quelqu’un qui m’encadre et me conseil, parce que je peux avoir tendance à partir dans tous les sens (haha). Il s’occupe également de toute la partie technique, comme ça, je n’ai qu’à me concentrer sur la création et ma performance en studio. C’est une première pour moi, mais je trouve ça très agréable de ne pas avoir à penser à tout !

Quels sont tes projets pour les prochains mois ?

Tout d’abord, terminer mon année d’étude et être graduée. Ensuite, finir mon deuxième album et préparer sa sortie ! J’ai aussi d’autres projets mais il est encore un peu tôt pour en parler… 

Tes prochaines dates de concerts ?

Malheureusement, avec la pandémie tous mes shows ont été annulés, et c’est bien dommage… MAIS je compte mettre en place des live stream régulier cet été pour pallier à ça, et quand ce sera prêt, je communiquerais les infos sur les réseaux sociaux et sur mon site web 🙂 


Page Facebook: www.facebook.com/AmyLyhie

Catégories :InterviewsÉtiquettes : ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s