Le Mégaphone Tour fête ses 10 ans !

Le Mégaphone Tour fête ses 10 ans ! À cette occasion, Caroline Guaine, directrice de l’association, a répondu à nos questions. 

Quels sont les rôles et objectifs du Mégaphone Tour ?

D’une part, le Mégaphone Tour a pour vocation d’aider les artistes émergents à se former sur scène en vivant les conditions d’une tournée hors de leur région d’origine devant un public qu’ils ne connaissent pas. D’autre part, il favorise la diversité culturelle et le live, tout en maintenant un lien social sur tout le territoire, en allant jouer dans des lieux insolites, au plus proche du public.

Comment se passent les concerts du Mégaphone Tour ?

Le Mégaphone Tour organise dans une saison (de septembre à juin) 4 tournées dans un quart de France avec un plateau artistique composé d’un artiste confirmé appelé “parrain/marraine”, ainsi que deux artistes sélectionnés par des professionnels. Ainsi, toute la bande part en mini-bus sur les routes de France durant 2 semaines environ et enchaîne les dates de concert dans des lieux insolites allant de la salle de concert traditionnelle au concert chez l’habitant. Chaque tournée se rend également dans un centre d’hébergement Emmaüs pour jouer devant les bénéficiaires et bénévoles, mouvement solidaire auquel est partenaire le projet.

L’idée est de proposer trois concerts en un. Les artistes sélectionnés sont d’esthétiques différentes et larges. Ils se produisent sur scène en formation réduite (solo ou duo) et durant 30 minutes chacun, favorisant la découverte artistique auprès du public.

Avez-vous un ou des souvenir(s) particulièrement marquant(s) parmi tous ces concerts ?

Partir tous ensemble en mini-bus pour parcourir les routes de France, avec des lieux et personnes différentes chaque jour, renforce les liens entre les artistes et fait naître bien souvent des collaborations artistiques qui peuvent aboutir sur scène au fur et à mesure de l’avancé de la tournée. Nous avons ainsi pu voir des rencontres perdurer après les tournées. Je pense par exemple à Judah Warsky (parrain de la saison 2017/2018) avec ses 2 “filleuls” SiAu et Dani Terreur avec lesquels il a enregistré un remix d’un titre du premier, et invité sur scène lors de sa release party au Point Ephémère pour le deuxième.

Cette année, c’est les 10 ans du Mégaphone Tour. Quelles évolutions y a-t-il eues depuis le début ?

Il y a eu plusieurs étapes de développement au Mégaphone Tour.

A la genèse du projet, il y avait l’envie de faire découvrir les artistes qui passaient dans mon café concert le Living B’Art. Ils avaient une méconnaissance la plus totale de là où ils pouvaient aller jouer hors de leur région. De mon côté, j’avais envie d’aller à la rencontre d’autres lieux qui défendaient les mêmes valeurs que les miennes au travers de leur programmation et soutien artistique.

C’est ainsi que grâce au soutien financier de mon premier patron Richard Vainopoulos, du réseau TourCom, nous sommes partis à l’énergie. Nous tournions à l’époque principalement en Bretagne.

Puis, l’équipe s’est étoffée, le projet s’est professionnalisé, et très tôt des institutionnels comme le CNV ou la Sacem ont été au soutien. Une autre rencontre a été décisive dans la continuité du Mégaphone, celle d’Alain Paré de la Fondation Inter Fréquence. Il a de suite compris les enjeux que nous défendions et a souhaité nous aider.

C’est ainsi qu’après avoir modélisé le projet sur une région, nous l’avons développé sur tout le territoire et en 2014 il est devenu national.

En 2016, nous avons souhaité axer le projet plus particulièrement sur l’accompagnement des jeunes artistes sélectionnés. C’est ainsi qu’un partenariat avec le Studio des Variétés est né. Nous proposons depuis une formation collective sur la structuration professionnelle. Et nous avons pleinement défini le rôle des parrains/marraines.

La prochaine d’étape aujourd’hui est la pérennisation du projet, comment pouvoir continuer à le développer dans le contexte actuel, réfléchir et trouver de nouveaux modèles.

À cette occasion, un vinyle collector va être pressé. Quels artistes seront dessus ?

Nous avons souhaité réunir 10 artistes qui ont marqué cette décennie à nos côtés. La tracklist est à l’image du Mégaphone Tour, éclectique. Voilà la liste des artistes qui y figureront:

  • Gaétan Nonchalant: saison 2018 – 2019
  • Lonny: saison 2020 – 2021
  • Martin Luminet : saison 2016 – 2017
  • Radio Elvis : saison 2014 – 2015
  • Askehoug : saison 2009 – 2010
  • Gisèle Pape : saison 2017 – 2018
  • Lombre : saison 2018 – 2019
  • Lior Shoov : saison 2012 – 2013
  • Grise Cornac : saison 2011 – 2012
  • Sèbe : saison 2018 – 2019

Vous lancez un appel à adhésion pour soutenir l’association. À quoi va servir l’argent de ces adhésions ?

Le Mégaphone Tour est en perpétuelle recherche de fonds chaque année pour développer son activité au profit des artistes au début de leur carrière et des lieux ne pouvant accueillir dans leur programmation un plateau artistique de cette configuration. Pour ce faire, le projet a besoin du soutien de son public financièrement mais aussi humainement. En effet, de par son itinérance sur le territoire français, le Mégaphone Tour recherche des ambassadeurs afin de représenter le projet auprès des collectivités publiques et privée, offrant ainsi un relais de communication privilégié et de nouvelles collaborations.

Comment voyez-vous l’évolution du milieu musical et de spectacle depuis 10 ans ?

Je viens du milieu underground de la musique et pas du tout du côté business ou institutionnel, puisque j’ai tenu pendant 7 ans un café concert. Donc je suis plutôt dans la logique du DIY et c’est ainsi qu’est née la 1ère édition du Mégaphone Tour.

A cette époque, c’était déjà un contexte compliqué, le numérique mettait à mal les anciens modèles économiques de l’industrie du disque et les subventions étaient en baisse constantes.

Pour pallier au désengagement de l’Etat, nous avons vu de plus en plus d’acteurs faire appel à du mécénat et sponsoring privé pour financer leurs actions.

Malheureusement ce modèle rencontre aussi ses limites en fonction des politiques de défiscalisation notamment.

Dans la partie business du secteur, j’ai vu s’opérer d’une part une concentration économique verticale forte, et l’arrivée de gros mastodontes internationaux sur le marché de la scène achetant des producteurs de spectacles partant à la retraite et/ou des festivals parfois financés publiquement. Ce sujet me questionne. Notamment, je me demande dans quelle mesure il serait possible pour les acteurs institutionnels de recouvrer une partie de l’argent investi lorsqu’il y a profit à la revente. Cela serait, à mon sens, une logique vertueuse.

En réaction à ces deux phénomènes, les gros indépendants se sont regroupés pour faire front, quitte parfois à se faire la guerre entre eux. Je ne suis pas certaine que cela soit le meilleur calcul à faire.

De cela je crains une atomisation du secteur avec la disparition des pmi-pme, au profit d’un côté des multinationales et de l’autre une multitude de petits acteurs indépendants et/ou de micro-entreprises.

Pour ma part, je crois au retour à l’artisanat, à ses valeurs et à sa capacité d’adaptation. Je crois aussi que la tendance des consommateurs “conscients”, que nous voyons s’opérer depuis plusieurs années dans d’autres secteurs d’activité, arrive aussi dans la musique. Nous verrons de plus en plus de mélomanes avertis faisant le choix de consommer “local”, de retrouver du sens dans leurs achats et de soutenir des artistes, des festivals ou des structures qu’ils connaissent, se sentant ainsi utiles et proches des valeurs qu’ils défendent.

Définitivement certains artistes et festivals  l’ont bien compris et proposent déjà à leur public de partager ensemble plus qu’un concert mais une expérience.

Enfin, le contexte de la crise sanitaire est inédit. Je trouve que lorsque l’on considère le nombre de concerts confinés, festivals en ligne et le nombre de vues générées, cela nous rappelle le côté fédérateur de la musique.

La filière s’est organisée en mettant en place des fonds de soutien. Le chômage d’activité partiel et l’exonération des charges promise sont venus renforcés ces dispositifs, mais beaucoup d’incertitudes subsistent quant à la reprise et les conditions de celle-ci.

Je crois que cette crise sanitaire n’aura probablement fait que précipiter le mouvement déjà engagé.

Quels sont vos projets pour les prochains mois ?

Notre curseur est placé sur le mois de septembre! On reste optimistes quant à notre lancement de saison qui doit avoir lieu début septembre. Il s’agit d’un concert de présentation où les 8 artistes sélectionnés ainsi que les 4 parrains/marraines se produisent sur scène. On est en plein dans l’organisation de cet évènement.

Nous sommes également au coeur de la programmation pour les tournées de la prochaine saison.

Quels sont les artistes de la saison 2020 / 2021 ?

Les 7 artistes français sélectionnés de cette saison sont:

  • Lonny
  • Gabriel Tur
  • Andriamad
  • Huit Nuits
  • Ali Danel
  • Matéo Langlois
  • Rovski

A cela s’ajoutera un artiste canadien issu de la sélection  “Les chants du voyage” en partenariat avec l’Ecole Nationale en chanson de Granby, le Festival en chanson de Petite-Vallée et Musicaction. 

4 parrains/marraines viendront compléter la sélection pour arriver à nos 12 artistes de la saison. Leurs noms seront annoncés prochainement.

Avez-vous déjà la première date de fixée ? Si oui, qui, où et quand ?

Si toutes les conditions sanitaires et de sécurité nous le permettent, notre prochaine date sera le lancement de la saison 2020/2021 le 10 septembre 2020 à La Ferronnerie avec les 12 artistes de la saison.

Site internet: www.megaphonetour.fr
Page Facebook: www.facebook.com/megaphonetour

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s