Les irréductibles Pluies de Juillet 2020 !!!

En cette période trouble, les conditions de travail de nos confrères organisateurs de festivals sont très, très compliquées. Beaucoup d’annulations de festivals cette année mais quelques événements voient, tout de même, le jour …

C’est en format réduit, la motivation et l’énergie à son maximum que d’irréductibles normands ont maintenu l’édition 2020 des Pluies de Juillet !!!

Dans la ville de Villedieu-les-Poêles, ce festival écocitoyen avait lieu pour la troisième année du 24 au 26 juillet dernier. Au programme, douze modules hybrides sous la forme de conférence-débat évoquant la transition écologique suivi d’un concert dans un lieu insolite (ferme, église, école …).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tous masqués, suivants scrupuleusement les mesures sanitaires, les spectateurs ont répondu présent et les modules affichaient Sold out malgré le temps incertain !

Quel plaisir de repartir sur la route, de retrouver les artistes comme Fredrika Stahl et La Grande Sophie et d’en découvrir d’autres comme Yseult ou encore Malik Djoudi ! Des sensations de plénitude pour nous tous: Les sourires cachés mais les yeux plissés et lumineux du public faisait plaisir.

 

Billet pris pour une balade-concert à travers la belle campagne normande pour rejoindre la ferme pour le concert de Fredrika Stahl ! Sur le chemin Linda Lebrec nous parlera des plantes sauvages comestibles ou médicinales comme le Plantain (et son bourgeon aux saveurs de champignon, à grignoter en forêt), le millepertuis (inflammations et brûlures) mais aussi la ronce (en infusion pour les maux gorge). De belles découvertes pour nous tous, randonneurs du jour en quête de verdure.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Arrêt à la ferme du Domaine de la Pinçonnière à Bourguenolles pour un pique-nique et une conférence intéressante et animée sur le thème “Construire une société résiliente” avec Maxime de Rostolan, Daniel Cueff et Damien Carême. La suite sera musicale avec la talentueuse suédoise Fredrika Stahl et son piano. Elle qui avait signé la bande originale du film écologique « DEMAIN » ( réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent), semble ravie de retrouver le public, la scène installée entre deux ballots de paille.

Les mélodies planantes et la douce voix de la chanteuse apaise dans ce contexte actuel, elle rayonne et l’assemblée en savoure chaque note.

Le soir changement de lieu et d’ambiance, rendez-vous dans l’école Notre Dame de Villedieu avec La Grande Sophie. Tous assis, espacés d’un mètre et masqués, nous allons assister à un concert guitare-voix entièrement pensé pour ce format spécial : l’histoire de sa vie musicale contée, chantée au fil de ses huit albums.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On se remémora les premiers tubes de la chanteuse, lunettes sur le nez pour un petit soucis oculaire et on chantera sur les célèbres « Martin », « Du courage », « Suzanne », »Hanoï » ou encore « Nous étions ». Toujours un énorme plaisir d’écouter cette artiste généreuse et pleine d’énergie positive !

Belle Découverte en première partie : Brooke Sharkey doucement folk !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Le lendemain, dans le centre ville, au Kiosque du parc de la Commanderie, nous débattrons sur la juste répartition des terres agricoles avec Stéphanie Maubé, Loïc Plancq et Lucile Alphonse-Dupont avant le concert de Malik Djoudi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une découverte totale pour son univers poétique et une voix délicate en format piano-voix.

Après quelques gouttes de pluie, l’énorme claque sera donnée par Yseult après les propos intéressants et engagés de Mathilde Imer et Grégoire Fraty autour de  “La convention citoyenne pour le climat”.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Oui, une claque, la jeune Yseult auteure-compositeure-interprète et mannequin accompagnée de son pianiste a offert une prestation de haut vol. Son interprétation sincère était touchante, elle irradie de sa beauté et de sa voix soul. Ses textes autobiographiques résonnent en chacun de nous, les titres chantés dont « Diego », « La vague » sont forts et percutent comme le bouleversant « Corps » ou encore « Rien à prouver » de son EP « Noir ». 

J’ai ces bruits dans ma tête et j’aimerais que ça cesse mais en vain hoh
J’ouvre un peu les yeux, des couleurs, des photos me reviennent hoh
Tous ces bruits dans ma tête faut que ça cesse
J’ai perdu la tête
Où est le chemin de ma maison?
Quoi qu’il advienne
Je retrouverai les clés d’la raison
J’ai perdu la tête
Où est le chemin de ma maison?
Quoi qu’il advienne
Je retrouverai les clés d’la raison

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une chose est sûre, il faudra la suivre de très très près !

Avant de rentrer, un arrêt à la ferme de la Mercerie au Tanu, pour assister au concert champêtre de La Grande Sophie qui s’était installée dans la grange pour son set. De belles retrouvailles, simples après concert pour évoquer ce festival particulièrement réussi !

Un grand merci aux organisateurs, bénévoles et artistes de ces Pluies de Juillet. Merci pour votre accueil, les échanges simples et nécessaires sur la sensibilisation à la crise environnementale et les concerts si ressourçants !

Rdv l’année prochaine !

Plus d’infos sur. : https://www.lespluiesdejuillet.org

Catégories :Live reportsÉtiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s